29 Octobre 2017 à 13h13 - 48

Le bio peut-il se développer sans l'aide de l'Etat?

Presque chaque année, certains problèmes refont surface. Il s’agit des engagements de l’Etat face à l’agriculture biologique. Ce qui poussent les gens à se demander : si le bio peut-il se développer sans l’aide de l’Etat. C’est une question un peu perplexe car certains vous diront non et d’autres un grand oui. Dans tous les cas, il est prévisible qu’en 2018 que l’on assiste à un désengagement total de ce dernier avec un arrêt de versement des aides au maintien. Ce qui pourrait être un coup très dur pour les paysans et élévateurs bios.

Une décision pas facile pour les acteurs bios

En voulant faire prospérer leurs activités de manière positive, certains agriculteurs ne sont pas conquis par la décision de leur ministre. Car sans aide, ils ne pourront pas tenir et seront appelés à faire des sacrifices énormes afin de s’en sortir. C’est le cas de Philipe Hébert, un céréalier bio qui reconnait qu’il passe par un moment rude. Vu que les versements d’aides ont été une fois de plus repoussés. C’est pour cette raison, il a décidé d’oublier l’utilisation des engrais chimiques et des pesticides pour pouvoir faire des économies.

Des sacrifices sont à prévoir

Vu que la situation ne s’est point arrangée, il ne risque pas de l’être de sitôt. Chaque agriculteur devrait songer à faire des sacrifices en se tournant vers une agriculture bio. Ce qui permet une petite réduction liée au coût des engrais chimiques qui était prévue. Toutefois, il n’y a rien qui garantit un changement. L’inquiétude risque d’être toujours présente sauf que ce n’est aucunement de votre faute, mais celui du modèle agricole qui est bien victime de son succès. Tout en espérant que des solutions feront surface, renseignez-vous sur internet pour en savoir plus sur l’agriculture bio.

Blog & news bio

  1. 19 Oct. 2017Evernat compagnie, une société porté sur la culture bio68